L’évolution remarquable de l’électronique apporte une amélioration à la conception et au fonctionnement des engins, quels que soient leurs types. Ces appareils sont pour la plupart dotés de systèmes électroniques sans lesquels leurs fonctionnements seraient quasiment impossibles.

L’entretien du système électronique d’un engin n’est pas un acte anodin. Il doit être réalisé par un professionnel ayant les qualités nécessaires pour optimiser le fonctionnement de l’engin. Découvrez comment y procéder au mieux !

L’utilisation de l’électricité dans les engins : ce qu’il faut savoir

La lutte contre les nuisances atmosphériques et sonores est une préoccupation majeure à l’échelle mondiale. Les fabricants se trouvent alors dans l’obligation d’utiliser l’électronique pour la motorisation de leurs engins. Ceci est possible grâce aux progrès réalisés dans le stockage de l’énergie en utilisant des supercondensateurs ou des batteries de plus en plus performantes.

Pour une utilisation optimale des engins, il est conseillé d’opter pour les meilleures batteries. Dolphin Charger est l’un des meilleurs du marché. L’électricité dans les engins se limitait aux dispositifs de commandes, de contrôle et de signalisation avec de petites tensions et des batteries de faibles capacités.

L’avènement de la traction électrique pousse aujourd’hui les constructeurs à amplifier la capacité des batteries et le niveau de tensions. Elle amène même à exploiter des supercondensateurs. Les batteries au lithium sont les plus convoitées sur le marché. Vous pouvez rejoindre des adresses spécifiques pour vous en procurer.

Les compétences pour l’entretien du système électronique des engins

Des mesures particulières doivent être prises pendant les opérations de maintenance des engins électroniques. Les batteries de grande capacité des engins électroniques peuvent entrainer des brulures importantes en cas de court-circuit.

Pour les batteries de grande puissance, le niveau est élevé à des centaines de volts. Il se présente un risque d’électrisation en cas de contact avec une pièce nu sous tension. Pour réussir l’entretien des engins électroniques, il faut des compétences techniques et la maitrise des risques d’électrisation, notamment chez les mécaniciens.

Les mesures de préventions

Les rôles, les responsabilités, les procédures et les mesures de préventions de risques en cas d’opérations sur les engins doivent être minutieusement respectés. L’objectif est d’assurer la sécurité des équipements et des personnes lors des interventions. Il existe des compétences et des niveaux d’habilitation pour les différentes opérations.

Quelles habilitations pour quels travaux ?

Les travaux d’entretien se réalisent sur des instructions données par l’employeur. Le principe premier de prévention est la suppression du risque à la source en mettant le circuit hors tension. Si cela s’avère impossible, il faut mettre le circuit hors de portée des personnes en posant des nappes isolantes.

Le travailleur doit également se protéger avec des équipements de protection individuelle et l’utilisation d’un outillage spécifique. Les habilitations électriques varient en fonction des travaux à réaliser. L’employeur délivre les habilitations à ses travailleurs à l’issue d’une formation adaptée au niveau visé.

Les travaux sur les packs de batteries : ce qu’il faut savoir

La réparation des packs de batteries fait partie des travaux sous-tension. Elle est autorisée par la norme française, mais nécessite des compétences spécifiques. Pour la réaliser, il faut aussi une habilitation électrique nommée « travaux sous tension » obtenue après une formation dans un centre de formation certifié.

Faire appel à un mécanicien d’engins et matériels : quel intérêt ?

Le mécanicien est un technicien supérieur ayant les compétences nécessaires pour assurer l’entretien, la maintenance et le dépannage des engins et des matériels. Il intervient sur de nombreux types de matériels. Ses techniques de réparation couvrent une panoplie de domaines comme :

  • la mécanique ;
  • l’électricité ;
  • l’hydraulique ;
  • l’électronique ;
  • le pneumatique, etc.

Le mécanicien possède de bonnes qualités relationnelles. Il maitrise parfaitement les risques professionnels. Il prend en charge les engins et réalise avec professionnalisme les opérations d’entretien.